in , ,

Volvo présente la V60 Plug-In Hybrid

Comme je vous le disais il y a quelques jours en vous présentant l’évènement Volvo Art Sessions, la marque suédoise a dévoilé son nouveau modèle Volvo V60 Plug-In Hybrid à Zürich, en Suisse, et JSBG était invité à ce lancement. Pour ce faire, Volvo a mis les petits plats dans les grands: une immense construction occupait le gigantesque hall de la gare de la ville. Sous le précepte Switch To Pure, les gens de chez Volvo sont persuadés que luxe et écologie ne sont pas en opposition, et soutiennent le concept de Sustainable Luxury (que l’on pourrait traduire par luxe durable, comme dans la locution développement durable). La V60 Plug-In Hybrid est donc le premier aboutissement concret de cette réflexion.

Sous les traits élégants mais déjà familiers du break V60, ce véhicule est le fruit d’années d’études menées par le constructeur suédois. Il est équipé de deux moteurs: le fameux 5 cylindres turbo diesel maison développant 215 chevaux à l’avant et un moteur électrique de 70 chevaux à l’arrière. Il est intéressant de noter que le véhicule dispose de quatre roues motrices, puisque le moteur diesel est couplé aux roues avant et que l’électrique l’est aux roues arrière, mais n’est techniquement pas un 4×4, puisque les deux essieux ne sont du coup pas mécaniquement reliés entre eux. Par rapport à d’autres modèles hybrides, la différence principale est visible au niveau du tableau: il s’agit de trois petits boutons sur lesquels il est écrit “Pure”, “Hybrid” et “Power”.

Contrairement aux marques concurrentes dont l’électronique embarquée s’occupe de répartir la puissance entre le moteur thermique et l’électrique, le conducteur de la Volvo peut choisir: en mode “Pure”, la voiture fonctionne en tout électrique et dispose d’une autonomie de 50 km (après 3h30 de recharge sur une prise normale 220v) tout en n’émettant pas du tout de CO2. En passant à “Hybrid”, les deux moteurs fonctionnent de concert, l’autonomie augmente de façon remarquable à près de 1000km, la voiture ne consommant en moyenne que 1,5 lt/100km tout en n’émettant que 49g de CO2/km. Cliquez enfin sur “Power” et vous aurez toute la cavalerie à disposition. Après un galop d’essai sur une voiture de pré-série, je peux vous dire que la bête est plutôt nerveuse: le 0 à 100 km/h est abattu en 6,2 secondes!  Puisque nous y sommes, restons-y: l’intérieur de la voiture est très accueillant et construit dans des matériaux de bonne qualité.

          

Etant moi-même conducteur de Volvo au quotidien, quelques détails m’ont sauté aux yeux: premièrement la planche de bord, entièrement composée d’écrans digitaux! On se croirait dans Star Wars. Au rayon électronique, on est servis, entre reconnaissance des panneaux routiers, cruise control intelligent, freinage automatique en cas d’urgence, etc. Ensuite, la finition: cuirs surpiqués, métaux anodisés… tout ça respire effectivement le luxe. En termes d’habitabilité, la voiture dispose d’un espace très généreux aux places avant et arrière. Par contre, il faut bien avouer que le moteur électrique et ses batteries entament considérablement le volume du coffre. Toujours est-il que le but est atteint: la Volvo V60 Plug-In Hybrid propose un excellent compromis entre conscience verte, luxe et performances. En rentrant de cette petite balade, retour aux choses sérieuses: la présentation officielle de la voiture.

       

Après avoir levé le voile sur le véhicule lui-même,  un débat présenté par Sita Mazumder sur le thème Sustainable Luxury s’est déroulé en présence de Matthias Horx, futurologue mondialement reconnu et spécialiste en matière de développement durable ; Jeroen van Rooijen, journaliste et éditorialiste ; et Rolf Hiltl, propriétaire du premier restaurant végétarien en Europe ouvert par son arrière grand-père en 1898. Après toutes ces formalités, la chanteuse britannique Ebony Bones est venue jouer la dj d’un soir, histoire de finir en beauté. Mais revenons-en à ce qui nous occupe ici: la Volvo V60 Plug-In Hybrid arrivera en concession en décembre 2012, pour un prix (en Suisse) de CHF 78’600.-. Si l’objet vous intéresse, dépêchez-vous, il n’y en aura pas pour tout le monde: le modèle 2012 sera limité à 1000 exemplaires pour le monde!             – Jorge S. B. Guerreiro 

Écrit par jsbg

Sky Ferreira “Red Lips”

Art Basel 2012: ouverture aujourd’hui!