in , ,

Lara Crawshaw, elle see NY: Yayoi Kusama au Whitney Museum

L’artiste japonaise connue pour son obsession d’utilisation de petits pois Yayoi Kusama investit à présent le Whitney Museum of American Art de New York jusqu’au 30 septembre, après avoir exposé à la Tate à Londres et alors que sa collection pour Louis Vuitton fait un carton (JSBG vous en avait parlé ici et ici). Yayoi Kusama travaille sur une multitude de supports, y compris la peinture, le dessin, la sculpture, le cinéma, et les installations immersives. Née au Japon en 1929, Kusama est venue aux États-Unis en 1957 et s’est rapidement trouvée à l’épicentre du New York avant-gardiste. Après avoir atteint la célébrité à travers des expositions d’art, elle est retournée dans son pays natal en 1973 et est aujourd’hui l’une des plus importantes artistes japonaises contemporaines. Non seulement est-elle connue aujourd’hui dans le monde de l’art mais elle a aussi crée un grand mouvement dans le monde de la mode d’où sont affiliation à la maison Vuitton.

        

Cette rétrospective fournit une sélection représentative de travaux d’une carrière qui dure depuis plus de soixante ans. L’accent est mis ici sur les principaux jalons marquant des moments significatifs de sa carrière. Sont aussi exposés une vaste sélection de documents d’archives, comme des flyers, des coupures de presse, des photos, des lettres et des publications, démontrant l’évolution de l’activité artistique de Kusama à travers le temps.

De plus, la rétrospective est accompagnée d’une installation baptisée “Fireflies On The Water”, un environnement soigneusement construit de lumières, de miroirs et d’eau, dans lequel les téléspectateurs individuels sont invités à sublimer leur sens de soi, leur sens de l’être. L’installation se compose d’une petite pièce sombre bordée de miroirs sur tous les côtés, une piscine dans le centre de l’espace, et de nombreuses petites lumières suspendues au plafond. En raison de la forte affluence, il est conseillé d’arriver au musée un peu avant l’ouverture. Vous aurez alors éventuellement la possibilité de visiter cette salle… jusqu’à 3 à 4 heures après votre arrivée. Si vous passez par New York avant le 30 septembre, je vous conseille vivement de faire un tour au Whitney Museum pour cette exposition incontournable. Et comptez large au niveau timing!

– LC Xx

Écrit par Lara

“36 Hours: 125 Weekends in Europe”, aux éditions Taschen

La lampe Peel: il y a de la vie derrière vos murs