in ,

Leïla’s Green Mission: Follow The FrogLeïla en vert et contre tout: Follow The Frog

In general, any type of label or association prefer playing the drama card to get the audience to react. Children on a rickety inlaid pattern of cracked earth -a few flies in the corner of their eyes, even better- an ice floe or a lagoon contaminated by the blood of marine mammals at risk or an awful prospects on how much a liter of water is rising to the rank of a gallon of gold. They try and make us feel guilty and reach for our wallets. This is only my personal opinion on this, but it seems to me that the same images have been turning on a loop since my childhood and all actions are only cosmetic. By being exposed to this, we’ve become impervious to the misery that runs on our consciousness like water on a duck’s feathers. The escalation of shocking images doesn’t undermine anymore, yet it reflects the sad state of our earth.As stated Brel, “We never forget anything, you get used to it, that’s all.”

And then there are those who understand that with a little humor things go smoothly and that the impact of a campaign is slightly higher in a society as depressed as ours. In this video, close to something out of Hollywood, written and directed by Max Joseph and produced by Aaron Weber, the Rainforest Alliance shows us that awareness is good, but it’s better to take small smart actions than play the hero and break your teeth. Just one simple step: follow the frog – the little green logo found on a lot of products packaging. Saving our planet, starts already in your supermarket!

–  Leïla Rölli 

[youtube_sc url=”http://www.youtube.com/watch?v=3iIkOi3srLo”]

(Translated by Lara Crawshaw)

En règle générale, quelque soit le type du label ou de l’association, on préfère jouer la carte du drame pour faire réagir l’audience. Des enfants rachitiques incrustés sur un pattern de terre craquelée – quelques petites mouches aux coins des yeux, ça fait mieux- une banquise ou un lagon souillés par le sang de mammifères marins en péril ou d’affreuses perspectives élevant le litre d’eau au rang du gallon d’or, on nous culpabilise pour nous faire mettre la main au portemonnaie.  Je n’engage que moi en affichant ce postulat, mais il me semble que les mêmes images tournent en boucle depuis ma tendre enfance et que toutes les actions menées ne sont que cosmétiques. À force d’y être exposé, le quidam est devenu imperméable à cette misère qui roule sur sa conscience comme l’eau sur les plumes d’un canard. La surenchère d’images choquantes n’ébranle plus et pourtant, elle reflète bien l’état de notre triste terre. Comme le disait Brel, « On n’oublie rien de rien, on s’habitue, c’est tout. »

Et puis, il y a ceux qui ont compris qu’avec l’humour tout passe beaucoup mieux et que l’impact d’une campagne légère est bien supérieur dans une société aussi déprimée que la nôtre. Dans ce spot quasi hollywoodien écrit et réalisé par Max Joseph et produit par Aaron Weber, le label Rainforest Alliance, nous démontre que la prise de conscience c’est bien, mais qu’il vaut mieux en faire peu intelligemment que de jouer les héros et de se casser les dents. Un seul mot d’ordre, suivez la grenouille, ce petit logo vert que l’on retrouve sur bon nombre de packaging. Sauver la planète, ça commence déjà dans sa superette !

–  Leïla Rölli 

[youtube_sc url=”http://www.youtube.com/watch?v=3iIkOi3srLo”]

(Merci à Amina pour la découverte!)

Écrit par Leïla

Une navette spatiale en balade dans les rues de Los Angeles

Mode Suisse, 2nd editionMode Suisse, édition 2