in

Les courts métrages de Joanna Lurie 

Joanna Lurie. Réalisatrice talentueuse et passionnée, son court métrage “Le silence sous l’écorce” a remporté un succès monumental (et international).  Short-listé aux oscars, il remporte une vingtaine d’awards (liste complète ici), notamment le prix du jury au World Wide Short Film (Toronto). Une petite merveille relatant l’odyssée de deux créatures, aussi curieuses qu’attachantes, à travers une forêt enneigée.

Le Silence sous l’écorce:

[vimeo http://vimeo.com/17794275 w=640&h=420]

C’est en contrastant et en saturant au maximum des photos de paysages et de villes, d’éléments divers tels que des feuilles d’arbres et des marches d’escaliers que Joanna découvre par accident des formes abstraites et étranges, des textures intéressantes qui constitueront le décor du “Silence sous l’écorce”. Fin 2012, le ” Silence sous l’écorce” est placé dans la liste des “plus grands courts métrages d’animation depuis 1895” par le  “Conservation Center for Art and Historic Artefacts of Philadelphia”.

Joanna a grandi à Sabres, dans les Landes, au milieu des bois et des contes de fées. Elle commence sa route dans la publicité et la photographie noir et blanc, avant de bifurquer sur les chemins du cinéma d’animation. Elle entre alors à l’école des métiers du cinéma d’animation d’Angoulême. Vous avez d’ailleurs peut-être déjà eu un aperçu de son travail au cinéma dans “Le Tableau” ou dans “Ernest et Célestine”:

[vimeo http://vimeo.com/45702290 w=640&h=420]

Joanna a réalisé plusieurs courts métrages d’animation,  à découvrir  ici, dont “Partir” qu’elle tourne en parallèle à son travail sur Ernest et Célestine.

Partir:

[vimeo http://vimeo.com/42390208 w=640&h=420]

“Partir”, c’est la vie de deux êtres qui se suivent “au-delà des murs”. Un concept simple, mais ingénieux, qu’elle tourne en cinq mois : deux personnages de craies qui s’animent mur après mur. On y voit d’ailleurs TOUS les murs de Montreuil – je vous mets au défi de les compter – qui se succèdent pour servir de toile à cette histoire pleine d’originalité et de rebondissements.

– Myriam Roelli

P.S. En photo ci-dessous, le processus étape par étape que Joanna Lurie utilise pour créer ses décors.

Écrit par jsbg

Baselworld 2013: Swatch et l’Art

Baselworld 2013: Swatch et la mode