in

Baselworld 2013: Swatch et la mode

Troisième thème abordé lors de la rétrospective Planet Swatch présentée à l’occasion des 30 ans de Swatch à Baselworld : la mode. Sous le titre “Planet Fashion”, la marque biennoise a retracé l’histoire de ses liens étroits avec les grands couturiers. À vrai dire, avant même de faire appel à ceux-ci, la petite montre en plastique était déjà devenue une icône de la mode à elle toute seule. Colorée, bon marché, les branchés de toute la planète en possédaient plusieurs dont ils changeaient au gré de leur look, les portant souvent par paire. D’ailleurs, contrairement à ce que l’on pourrait penser, la lettre S dans le mot Swatch ne signifie pas Swiss Watch mais Second Watch. Dès sa conception, elle était donc destinée à devenir un accessoire tendance.

Pour découvrir cette exposition, figurez-vous que je me suis vu accompagner à mon grand honneur et bonheur par la plus fantasque, talentueuse et charmante des guides: Agatha Ruiz de la Prada. Les liens de la créatrice espagnole avec la marque suisse ne date pas d’hier: leur première collaboration remonte en effet à l’année 1998, date à laquelle parut la Swatch Agatic Agatac (référence GK280 pour les plus férus d’entre vous), toquante au nom génial qu’Agatha désigne sur la photo ci-dessous parmi les 6’300 autres pièces présentées.

En 2002, elle conçut la Swatch éditée à l’occasion de la Saint-Valentin, un classique de la marque. Ensuite, en 2003, elle signa les vêtements portés par les collaborateurs de l’exposition Swatch Kaleidoscope, à Athènes. Dix ans plus tard, c’est à nouveau elle qui a conçu les tenues du staff de Swatch pour ce trentenaire: des tops jaunes avec un grand coeur sur lequel figure une grande poche sur la poitrine dans laquelle on glisse… mais sa Swatch, bien sûr (en photo ci-dessous)!

Pas à pas, nous avons donc parcouru les allées de la Planet Swatch, nous arrêtant ici et là, (re)découvrant les montres signées, excusez du peu, de la plume de Vivienne Westwood, Christian Lacroix, Jean-Charles De Castelbajac, Fred Butler, Uma Wang, Manish Arora ou encore l’extravagant Jeremy Scott, dont je vous avais justement présenté sa collection pour Swatch ici. Muchas gracias Agatha, me encanto conocerte!

 Jorge S. B. Guerreiro  

[youtube_sc url=”https://www.youtube.com/watch?v=vIJiUppGp6g”]

Écrit par jsbg

Les courts métrages de Joanna Lurie 

Becky Cooper : The Interview of the author of “Mapping Manhattan”Becky Cooper: l’interview de l’auteur de “Mapping Manhattan”