in

« Les monologues de l’escarpin »: Stuart Weitzman (Plunge, Calico Linen&Cuir)

Comme une micro parcelle d’Afrique vue en accéléré, une impression de vitesse, de rapidité, de gazelle et de savane. Je suis taillée, profilée, élancée. Prête à bondir, à rugir, prête à poser, à me faire photographier.  Entre bottine et escarpin, je fais la nique à la tendance ethno, je fais la nique à la chaussure intello. Ni tache ni raie, ni pois ni quoique ce soit, éventuellement peinture  primitive, mais là là encore, tout arrive de manière trop furtive…. vite vite vite, mon pas avance, vite vite vite je te devance, vite vite vite laisse-moi te surprendre … Gagné, te voilà complètement envoutée!

– Aude Girod

Écrit par Aude

Leïla en vert et contre tout: Mauvaise herbe à roulettes 

“Genesis. Sebastião Salgado”, aux éditions Taschen