in

NYFW: Diesel Black Gold printemps-été 2014

Pour son show printemps-été 2014 à New York, Diesel a marqué les esprits: pour sa griffe Diesel Black Gold, la marque italienne a organisé son défilé dans la monumentale Grand Central Station, la mythique gare ferroviaire de New York. Grosse effervescence à l’entrée, crépitement de flashs des paparazzi, émeutes en pagaille: côté buzz, l’objectif est atteint. Côté people, Diesel Black Gold a fait le plein. Sur la photo ci-dessous, on reconnait, de gauche à droite, André Balazs, le tycoon new yokais propriétaire entre autres de des hôtels Standard à New York ou Château Marmont à Los Angeles, la top model Coco Rocha, Renzo Rosso, patron de Diesel, Kanye West, jeune rappeur qui débute, Arianna Alessi, la compagne de Rosso, et Petra Nemcova, top model elle aussi (photo ci-dessous).

Après la collection DBG ss14 homme vue à Milan, ce défilé présentait donc la seconde collection femme dessinée par Andreas Melbostad, le nouveau directeur artistique de Diesel Black Gold (que j’avais eu le plaisir d’interviewer  ici). Le ton était donné dès la réception du carton d’invitation: rivets, clous, anneaux, oeillets, fermetures éclair et autres objets métalliques susceptibles de compliquer votre passage au contrôle de sécurité de votre prochain vol en avion. Comme toujours, un ton très rock n’roll, caractéristique de la marque, mais matinée, et c’est une première, par de la soie, du coton, de la crêpe de chine. Côté couleurs, là aussi Melbostad crée la surprise en sortant des traditionnels blancs, noirs et bleus en proposant des gris, verts et même roses pâles. Pour en rester au rose justement, une couleur qui sera décidément tendance l’été prochain, remarquons ce perfecto ou encore ce découpé dans un cuir très fin, ajouré dans le dos et serrant grâce à une lanière, façon sac à main.

En conclusion, Diesel Black Gold nous propose une belle saison 2014 toute en dualité, entre force et fragilité, les cuirs et le métal s’opposant aux transparences, aux décolletés, à la soie. Et les clous. Toujours des clous, à découvrir en vidéo ci-dessous.

 Jorge S. B. Guerreiro  

[youtube_sc url=”http://www.youtube.com/watch?v=exazPwh0iTM”]

Et une petite visite en backstage: 

Écrit par jsbg

Le time lapse de la construction du One WTC à New York

«Hopper Drawing», exposition coup de coeur d’Edward Hopper en direct de New York