in

Art: que collectionnent les artistes? Petite visite chez quatre d’entre eux

Quel type d’art intéresse les artistes reconnus eux-mêmes? Alors que leur propre travail bat des records dans les salles de ventes aux enchères, il serait intéressant de savoir quel genre d’oeuvres les grands noms de l’art contemporain choisissent de collectionner. En décidant d’enquêter sur la question pour le New York Times, la journaliste américaine Linda Yablonsky a eu la chance de pouvoir accéder aux appartements de quatre d’entre eux: Jeff Koons, Chuck Close, Kaws et l’artiste suisse Ugo Rondinone. Leurs préférences sont parfois surprenantes. Les voici.

JEFF KOONS: Des toiles de Poussin, Magritte, Fragonard et Picasso sont accrochées aux murs de sa chambre à coucher. Ailleurs dans la maison de l’Upper East Side de Manhattan dans laquelle il vit avec sa femme et ses 6 enfants on trouve également des oeuvres signées par Dali, Courbet ou William-Adolphe Bouguereau.

KAWS: Brian Donnelly de son vrai nom, KAWS vit à Williamsburg, le quartier “hipster” de Brooklyn. Sur cette photo figurent en haut à gauche ‘‘Untitled Bathroom’’ (1960) et en haut au centre ‘‘Superman,’’ (1963), les deux de Peter Saul ; ‘‘Erased Mickey’’ (2004) de Joyce Pensato (à sa droite) et sur la table basse son propre ‘‘Wood Companion’’ (2011). Kaws possède également des oeuvres de Raymond Pettibon, H. C. Westermann, R. Crumb, Ed Ruscha ou encore de l’artiste japonais Tadanori Yokoo.

CHUCK CLOSE: En chaise roulante depuis 1988, Chuck Close vit à Manhattan. Dans le hall d’entrée de son appartement, les visiterurs sont accueillis par une série de petits portraits signés Willem de Kooning, Eric Fischl, Cindy Sherman, Irving Penn, Diane Arbus et Man Ray. Dans son salon, on remarque au-dessus d’une commode dessinée par Gerrit Rietveld un tableau du peintre Thomas Willeboirts Bosschaert datant du XVIIème siècle,  ‘‘Heiliger Bartholomäus”, d’Antonio Molinari (au centre, également du XVIIème), un buste par Kisi Smith posé parterre devant l’artiste et tout à droite sur la photo un marbre de l’Empereur romain Adrien.

UGO RONDINONE: L’artiste suisse Ugo Rondinone s’apprête à déménager les quelques 200 oeuvres d’art qui composent sa collection personnelle dans sa nouvelle demeure, une ancienne église à Harlem, New York. Parmi celles-ci, on compte bien sûr des productions d’autres artistes helvétiques comme  Meret Oppenheim, Fischli and Weiss, Urs Fischer et Valentin Carron. Sur cette photo de l’artiste, on reconnait de gauche à droite  ‘‘Michael’’ (Sarah Lucas, 1999) ; “Flowers” (Joe Brainard, 1970) ; ‘‘Le Souffleteur’’ (Valentin Carron, 2005) et au sol ‘‘Frame’’ (Latifa Echakhch, 2012).

– Jorge S. B. Guerreiro 

L’article complet paru dans le T Magazine du New York Times à lire ici.

Écrit par jsbg

Les trésors photographiques de “Found”, le blog du National Geographic

Noël: 20 idées cadeau pour Monsieur