in

Exclusif: Maurice Lacroix défie la “Gravity”

La marque suisse Maurice Lacroix s’apprête à dévoiler lors du prochain salon de l’horlogerie BaselWorld sa nouvelle montre dont on risque de beaucoup entendre parler: la Maurice Lacroix Masterpiece Gravity. La Gravity a été pensée par la dream team de la manufacture de Saignelégier: son directeur produit Sandro Reginelli et Michel Vermot, référence pour toute une génération d’horlogers puisqu’on lui doit l’ouvrage “Traité de construction horlogère” utilisé par toutes les écoles professionnelles, et qui accessoirement est le fils de Charly Vermot, figure légendaire ayant contribué à sauver les mouvements mécaniques aux heures sombres de l’avénement du quartz. Après avoir résolu la quadrature du cercle en 2012 en lançant la “Roue Carrée”, puis défrayé la chronique en 2013 avec la très intrigante “Seconde Mystérieuse“, le duo a décidé cette année de s’attaquer à l’ennemi numéro un de la montre: la gravité, et donc le poids. Pour ce faire, ils ont fait appel à un matériau très léger: le silicium. L’assortiment en est fabriqué: ancre, roue d’ancre et plateau – une première. Les avantages? Un poids trois fois inférieur à l’acier et un ensemble ne nécessitant plus de lubrification. Ce mouvement, dont les pièces ont été réduites au nombre de 188, reçoit l’appellation de Calibre ML230 et devient le treizième de la manufacture Maurice Lacroix. Il oscille à une alternance de 18 000 alt/h à 2,5 Hz, et dispose d’une réserve de marche de 50 heures.

La Gravity sera disponible en deux finitions: l’une, dite Classical, sera dotée d’un boîtier acier, avec des cadrans arborant des chiffres romains, tandis que l’autre, baptisée Contemporary, est recouverte de PVD anthracite et offre un look plus graphique et des index épurés. La glace bombée laisse également apparaître une finition Clou de Paris pour l’une et Grand Colimaçon pour l’autre. Les prix par contre n’ont pas encore été révélés. Il vous faudra patienter jusqu’au 27 mars prochain, date de l’ouverture du salon BaselWorld 2014,  pour découvrir la Gravity de visu. Pour vous faire patienter, vous pouvez toujours aller revoir les jolis minois de Sandra Bullock et George Clooney dans le film du même nom.

– Jorge S. B. Guerreiro  

Écrit par jsbg

Eight, la table basse Swiss Made

«Au revoir là-haut», de Pierre Lemaitre