in ,

L’homme qui a visité tous les pays du monde

3950425_11-1-199298321

Passer sa vie à faire le tour du monde? Voilà l’incroyable histoire du français André Brugiroux. En presque 60 ans, il aura visité 235 pays ou territoires, vu les  193 pays inscrits à l’ONU et parcouru 400’000 kilomètres en stop.

Tout a commencé lorsqu’il avait 17 ans. Élève d’une école hôtelière, André part en stage en Écosse. Il y apprend l’anglais, et le déclic se fait: André a envie de “voir le monde”. Il commence par des virées en Europe, partant avec quelques francs et des sandwichs, qui lui permettaient de tenir quelques jours. Après, il fallait trouver des petits boulots pour subsister. Au retour de son service militaire au Congo, il part trois ans travailler au Canada. Une période qu’il met à profit pour réunir quelques économies et se lancer à l’aventure: en 1967, il part faire le tour du monde en auto-stop.

130623-andre-brugiroux-au-japon-01-Copier

Coupeurs de têtes de Bornéo,cours de yoga en Inde, trafic de pierres précieuses au Sri Lanka, vie en communauté avec les hippies de San Francisco, monastères bouddhistes en Thaïlande, camps de réfugiés au Cambodge, André Brugiroux collectionne les expériences. Il s’est même retrouvé en prison 7 fois. Il raconte : « On m’a pris pour un révolutionnaire au Costa Rica, pour un espion d’Israël en Syrie et pour un pirate de l’air en Colombie. À cette époque, on ne voyageait pas aussi facilement qu’aujourd’hui ».

Son voyage s’arrête brutalement au Pakistan, après avoir bu de l’eau contaminée. « Les médecins ont retrouvé sept vers différents dans mes intestins. » Mais dès 1975 il reprend la route pour découvrir les endroits qu’il avait manqués. Auto-stop, cargo-stop, voilier-stop et même avion-stop: tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins: visiter tous les pays du monde.

Aujourd’hui âgé de 76 ans, il publie un livre intitulé « L’homme qui voulait voir tous les pays du monde », dans lequel il retrace cette vie extraordinaire. Petit conseil pour la route? « Pour moi, il n’y a qu’une technique pour bien voyager : aimer les gens ».

 Jorge S. B. Guerreiro 

« L’homme qui voulait voir tous les pays du monde », André Brugiroux, City éditions

9782824604497FS

Écrit par jsbg

Choupette Lagerfeld confirme son statut de nouvelle star de la mode

Les images hallucinantes d’une caméra embarquée dans une voiture