in

Une artisane : Ornella Ascolese

 

MarlenePrenant le temps d’observer le monde qui l’entoure, Ornella Ascolese photographie comme elle coud. Avec délicatesse et privilégiant le détail pour raconter son univers. Une artisane dont les sujets évoquent l’intime et le féminin.

De Zürich à Rome puis Lisbonne, les chemins de vie d’Ornella imprègnent ses photographies d’une certaine mélancolie et d’une lumière qui évoque les ruelles du Sud de l’Italie. Mais elle fait partie de ces femmes qui revendiquent leurs multiples cultures pour en faire une source inépuisable d’enrichissement artistique.

la copine

La photographie, Ornella l’aborde d’abord par son parcours professionnel. Styliste pour la haute couture, elle côtoie le monde de l’image en regardant les photographes travailler avant d’oser empoigner son propre appareil puis son smartphone, partageant ainsi ses clichés sur les réseaux. De fil en aiguille, elle fait connaître son travail et expose pour la première fois en 2012, aux côtés d’autres “instagrameuses”, dans le cadre de la manifestation parisienne “Regards de femmes”. La photographie élargit le champ du possible d’une expression de la féminité qu’Ornella explore également par son métier. Et les chemins se croisent sur une image, par bribe et mouvement, laissant faire le reste à l’imagination du spectateur : les plis d’une jupe relevée qui dévoile un genou, un cintre déséquilibré, un miroir, de la dentelle. Le tout baigné d’un clair-obscur magnifiquement maîtrisé en noir et blanc. Page après page, les photographies d’Ornella se lisent comme un journal intime dans lequel elle livre également sa propre image, jouant sur les contrastes, les ombres ou les superpositions. A la fois modèle et photographe, Ornella écrit les pages de sa propre histoire avec cohérence, solitude et poésie. Elle est à découvrir et à suivre ici:

about.me/ornella.ascolese

instagram.com/or.nella

***

– Virginie Galbarini

au théâtre

 

Légendes photos:

1)    Marlène, Ornella Ascolese. Photo publiée avec l’aimable autorisation de l’auteure.

2)    La copine, Ornella Ascolese. Photo publiée avec l’aimable autorisation de l’auteure.

3)    Au théâtre, Ornella Ascolese. Photo publiée avec l’aimable autorisation de l’auteure.

Écrit par Virginie

Nouvel An à New York: Time Square en time lapse

Nous sommes Charlie