in ,

The Take, l’appli qui permet de s’habiller comme au cinéma

taa

Réunir les cinéphiles et les fashionistas, c’est le pari que s’est lancé cette nouvelle application venue d’outre-Atlantique. Créé par Tyler Cooper, The Take vous permet d’identifier un film par reconnaissance audio à la manière de l’incontournable Shazam. Disponible gratuitement sur l’App store, elle vous informera en temps réel sur les produits apparaissant dans le film que vous regardez.

Si vous voulez vous sentir comme dans la peau de Scarlett Johanson dans «Lucy» ou de Matthew McConaughey dans «Interstellar» vous y trouverez votre bonheur. Une fois le film reconnu (ne craignez pas de faire plusieurs essais) l’appli vous propose des captures d’écran. Un clic sur le produit désiré vous dirige vers une plateforme d’achats qui vous laisse un choix adapté à votre budget, entre la version authentique du produit ou sa version similaire (Same-same, but different !)

1901152_1568615930021105_1188686697037041337_n

Vous trouverez également une filmothèque pré-enregistrée qui vous permettra, par exemple, d’offrir à votre bien-aimé(e) les accessoires de « Fifty shades of Grey »… Pas si mal, étant donné que ce film n’est pas encore sorti en salles.

En bonus, des lieux de tournage sont également renseignés. On regrette qu’ils ne répertorient pas encore des films tournés près de chez nous. En attendant, on pourra leur souffler les scènes de James Bond tournées au Tessin ou celles de Star-Wars tournées dans les Grisons.

Finalement, on aime The Take car elle nous rapproche des marques utilisées dans nos films favoris, et parce qu’elle nous facilite leur achat depuis notre canapé. Si le succès est au rendez-vous, elle participera sans aucun doute à la montée en puissance, déjà bien amorcée, des achats via smartphones et renforcera l’intérêt des marques à établir davantage de stratégies de placement produits.

Christine Rambaud

buzz-photo-5481fb14589e8

the-take-810x539

Écrit par Christine

DiCaprio, De Niro et Scorcese ensemble à l’écran

Bienvenue à Christine, notre nouvelle chroniqueuse