in

TAG Heuer présente la Connected Watch, la smartwatch “Swiss Enginered”

tag

Il y a quelques minutes à New York, Jean-Claude Biver a présenté la tant attendue montre connectée TAG Heuer lors d’une conférence de presse qui se voulait très “cupertinienne”, fromage en plus (à revoir ici). Développée en partenariat avec Intel et Google, elle se veut la première véritable smartwatch de luxe, “mariage entre la Watch Valley suisse et la Silicon Valley américaine”, selon le CEO de la marque et président du pôle horloger de LVMH. Une vraie révolution: une montre pensée en Suisse qui ne porte pas la mention “Swiss Made”.

Simplement baptisée Connected Watch, elle reprend le design de la Carrera sur un diamètre de 46 millimètres (quid des poignets féminins?) pour une épaisseur de 12,8 mm et un poids de 52 grammes. Le boîtier est en titane et son bracelet en caoutchouc, disponible en sept coloris : vert, bleu, orange, rouge, blanc, noir et jaune. Côté technique, l’écran est en verre saphir d’un diamètre de 1,5 et une résolution 240 pixels, son processeur est bien entendu Intel (un Atom double cœur cadencé à 1,6 GHz), 1 Go de RAM, un gyroscope, un capteur d’inclinaison, un micro et un espace de stockage de 4 Go. Elle dispose bien sur du Bluetooth et du Wi-Fi. Question cruciale, TAG Heuer promet une autonomie minimale de 25 heures.

sar8a80ft6061-2015-hd-orange-strap-black-background-dial-on-1447088873-BfjA-full-width-inline

Au niveau logiciel, la Connected Watch tourne logiquement sous le logiciel Google Android Wear. Elle est livrée avec trois écrans vituels: un chrono, un GMT et un cadran simple trois aiguilles. Outre le monde applicatif Android auquel elle est ouverte, elle dispose aussi de trois mini apps développées par TAG Heuer: une alarme, un chronomètre et un minuteur.

Enfin, pour lutter contre l’obsolescence programmée, TAG Heuer offrira aux propriétaires de cette smartwach la possibilité de l’échanger contre une montre mécanique de la marque après un délai de deux ans. Une opération qui ne sera pas gratuite (supplément de $ 1’500) et dont on perçoit mal l’utilité.

La TAG Heuer Connected Watch sera d’abord vendue aux USA, marché stratégique pour TAG Heuer, dès aujourd’hui même au prix de $ 1’500.- dans une première version en édition limitée à 1’000 exemplaires, avant d’arriver en Europe dès la semaine prochaine. Est-ce que son positionnement luxe étiqueté “Swiss Enginereed” sera suffisant pour contrer les modèles asiatiques tournant également sous Android, mais vendus bien moins cher pour des prestations très comparables?

– Jorge S. B. Guerreiro

 

Écrit par jsbg

La musique d’Amina: Soap and Skin

Tour de France: aveu de dopage chez Ferrari