in

Smart déménage en Chine

daimler-geely-1080x611

C’est la surprise du jour: alors que l’on pensait que Mercedes allait probablement simplement fermer la marque Smart, voilà que le groupe Daimler annonce aujourd’hui la création d’un partenariat avec le constructeur chinois Geely pour l’exploitation de Smart à hauteur de 50% / 50%.

Ce mariage fait bien plus de sens qu’il n’y paraît. Déjà, les Chinois de Geely sont devenus en 2018 les premiers actionnaires du groupe automobile allemand. Et rappelons qu’avant ce rapprochement Geely avait déjà absorbé Volvo avec d’excellents résultats.

Cette nouvelle entreprise commune gérera la propriété et l’exploitation de Smart, dans le but de développer davantage la marque pionnière du concept de voiture de ville moderne – un concept, ne l’oublions pas, né dans la tête du suisse Nicolas Hayek – et d’en faire un leader des véhicules électrifiés premium. Ce n’est pas un hasard si la Chine investit dans ce secteur: elle constitue déjà le premier marché mondial pour les voitures électriques.

La première génération de modèles électriques intelligents issus de cette joint-venture verra le jour en 2022 sera assemblée dans une nouvelle usine qui sera construite à cet effet en Chine. 

D’ici là, Mercedes continuera à produire la génération actuelle de véhicules dans son usine d’Hambach en France (smart EQ fortwo) et à Novo Mesto (Slovénie, smart EQ forfour). Passé cette date, l’usine d’Hambach produira des  véhicules électriques sous la nouvelle marque EQ, le label électrique de Mercedes-Benz (nous vous en parlions ici). 

Les 800 salariés de l’usine de Hambach ont obtenu la garantie qu’aucun emploi ne serait menacé par ce changement de stratégie industrielle. “Aucun de nos collègues chez Smart ne perdra son travail”, a rassuré Dieter Zetsche, patron de Daimler, qui annonce en outre un plan d’investissement de 500 millions d’euros dans l’usine française.

– Jorge S. B. Guerreiro

IMG_7793

Écrit par jsbg

Under, le premier restaurant sous l’eau en Europe

Beauty Monthly #03/19