in

Les acteurs Christian Bale et Matt Damon rejouent le match Ford contre Ferrari

Flashback : retour au début des années 60. Active en compétition sur tous les fronts – F1, GT et Sport-Proto – Ferrari dépense beaucoup d’argent et fait face à concurrence toujours plus vive de la part de Jaguar, Maserati, Aston Martin et Porsche. En 1963, le géant américain Ford propose d’aider financièrement Ferrari en rachetant une part significative du capital. À cette époque, Henry Ford II reprenait l’entreprise familiale de son grand-père avec pour objectif d’imposer les voitures américaines sur le marché européen. Problème: Enzo Ferrari, fier comme un pou, ne veut pas céder une once de son pouvoir aux cow-boys américains. Après avoir fait durer les négociations, Ferrari finit par décliner l’offre de Ford et refuse de signer l’accord finalVexé, Henri Ford II décide montrer sa toute puissance en frappant Ferrari là où ça fera très mal: aux Mans, alors chasse gardée du cheval cabré, victorieux 6 fois de suite entre 1960 et 1965. Ford se donne les moyens de ses ambitions en engageant l’ingénieur texan Caroll Shelby pour développer une voiture capable d’écraser le prétentieux italien. Ce sera la Ford GT40. Celle-ci réussira à s’imposer quatre années de suite aux 24 Heures du Mans, de 1966 à 1969. Un affront dont Ferrari ne se remettra pas: trois jours après la course des 24 Heures du Mans de 1969, il devra vendre sa marque au groupe Fiat. 

FORD V. FERRARI Christian Bale

C’est cette épopée que relate le film « Le Mans 66 » (« Ford v. Ferrari » en anglais): l’histoire vraie qui a conduit l’ingénieur automobile visionnaire américain Caroll Shelby (interprété par Matt Damon) à faire équipe avec le pilote de course britannique surdoué Ken Miles (Christian Bale) pour développer pour le compte de la Ford Motor Company un bolide capable de renverser la suprématie de l’écurie d’Enzo Ferrari sur le mythique circuit de la Sarthe.

Tourné au Mans en France ainsi qu’à Los Angeles, le film est réalisé par James Mangold, (auteur notamment de « Logan »). Quelques mois après le film « Vice » dans lequel il incarnait un Dick Cheney très dodo, on retrouve Christian Bale avec une trentaine de kilos en moins dans la peau de Ken Miles, pilote automobile casse cou et caractériel. Comme à son habitude, Bale s’amuse à faire joujou avec la balance entre chacun de ses rôles…

Après le légendaire film « Le Mans » réalisé et interprété par Steve McQueen, les premières images de « Ford v. Ferrari » nous promettent des images spectaculaires. Un genre de « Fast & Furious » non décérébré, en quelque sorte… A juger sur pièces au mois de novembre prochain au cinéma!

– Jorge S. B. Guerreiro

ford-v-ferrari-poster

Écrit par jsbg

Beauty Monthly #05/19

Cartier d’été à Genève