in

Eté indien chez Ferrari: deux nouvelles Spider dévoilées

Ferrari F8 Spider_01

C’était la fête chez Ferrari ce week-end! Non seulement le très prometteur pilote de la Scuderia Charles Leclerc s’est imposé à Monza au volant de sa Formule 1, mais la firme au cheval cabré a dévoilé non pas une mais deux nouveautés coup sur coup: les versions découvrables de ses modèles F8 et 812, respectivement équipées d’un V8 et d’un V12

F8 Spider

Version plein air du coupé F8 Tributo présenté le mois de mars dernier à Genève, la F8 Spider présente une carrosserie légèrement retravaillée afin de pouvoir accommoder un système à toit rigide escamotable pouvant se rétracter en seulement 14 secondes. Il peut être fermé ou ouvert même lorsque la voiture est en mouvement, jusqu’à 45 km/h.

Côté technique, on retrouve dans la salle des machines le même moteur que la Tributo, à savoir une évolution du V8 qui a remporté quatre fois le prix de meilleur moteur du monde. Il libère ici 720 ch à 8 000 tr/min, soit une puissance spécifique impressionnante de 185 ch/l. Son couple maximal est également en progression à 770 Nm à 3 250 tr/min.  Son travail est aidé par une cure de régime qui permet à cette nouvelle Ferrari d’afficher 20 kg de moins que le modèle précédent.

812 GTS

La sublime 812 subit le même traitement que la F8 Spider, en perdant son toit. Mais plutôt que Spider, c’est l’appellation GTS qui est ici retenue. 

Version plein air de la 812 Superfast dont elle reprend l’architecture, sa partie arrière a été entièrement redessinée et présente désormais deux arcs-boutants sous lesquels se trouve le mécanisme de mouvement du toit. Vue des trois quarts arrière, ses cassures des flancs combinés aux passages de roue hypertrophiés lui dessinent une sacrée croupe.

Son moteur V12 moteur, un monument atmosphérique développant la bagatelle de 800 ch à 8 500 tr/min permet les mêmes performances que la Superfast. Avec le toit ouvert, vous serez aux premières places pour assister au concert des 12 cylindres déchaînés. 

Si l’on fait abstraction des séries limitées Barchetta Pininfarina 550 en 2000, lSuperamerica en 2005, SA Aperta en 2010 et F60 America en 2014, la 812 GTS naît exactement cinquante ans après le lancement de la dernière découvrable de série de la gamme Ferrari à V12 avant, la 365 GTS4 Daytona Spider de 1969. Certainement pas la pire des ascendances. 

Le prix suisse de ces deux nouveaux modèles n’a pour l’heure pas été divulgué, mais elles devraient être l’une comme l’autre rapidement livrables.

– Jorge S. B. Guerreiro

Écrit par jsbg

Jeep Camp 2019, l’aventure continue

Alfa Romeo lance deux bombes pour fêter les 110 ans : voici les Giulia GTA et GTAm